PORTAIT : LE JARDIN SINGELL

Accumulant près de 30 ans de visites annuelles dans la région de Darjeeling, Kevin a naturellement développé non seulement une liste de ses jardins préférés, mais aussi une liste des sections de ceux-ci qui offrent ses thés préférés. Un thé qui apparaît dans le catalogue Camellia Sinensis année après année depuis un bon moment est le First Flush de Singell. Regardons de plus près le jardin derrière ce thé. 


À quelques kilomètres de Hill Cart Road, près de la ville de Kurseong dans le district de Darjeeling, se trouve le jardin de thé Singell. En bas de la route, comme dans la plupart des jardins de thé de la région, les champs de thé de Singell couvrent le flanc d'une vallée escarpée de l'Himalaya, allant de 1000 m dans le fond de la vallée jusqu'à un peu plus de 1500 m. Ce jardin utilise un style biodynamique de culture biologique sur les 554 hectares de ses champs de thé. Il s'agit également d'un jardin certifié Fairtrade avec divers programmes sociaux qui mettent l'accent sur le bien-être des 500 travailleurs qui y sont employés. Se promener n'importe où dans le jardin est agréable, ce qui n'est pas toujours le cas pour tous les jardins. L'usine de thé Singell, où l'équipe convertit les feuilles en produit de thé fini, a été construite à l'origine dans les années 1930 et a été rénovée à plusieurs reprises au fil des ans, incluant des améliorations récentes apportées à leur salle de dégustation.

Clarico-Full Image

Le jardin de Singell a été planté en 1860, soit au tout début du développement de la région. Les Britanniques en Inde étaient à la recherche de zones pour cultiver du thé et, à cette époque, on venait tout juste de découvrir que les conditions de l'Himalaya offraient des résultats magiques sur les graines achetées en Chine qui avaient été plantées dans la région. Malgré la croissance lente dans les collines, les thés regorgent de parfums aromatiques qui ont une influence importante sur des prix plus élevés. Aujourd'hui, la majeure partie du jardin Singell est encore recouverte de ces plantes classiques à racines profondes, dont certaines proviennent de ces premières plantations. Bien que nous les identifions comme plantes « classiques », les locaux les appellent fièrement les plantes « de Chine ». Malgré la baisse de rendement de ces sections d'origine, l'équipe de gestion de ce jardin a décidé de conserver l'intégrité de ces champs vieux de 160 ans, comme les plantes vieillissent. Ces rares sections « héritage » offrent souvent de grands espaces où un certain nombre de plantes ont atteint la fin de leur vie naturelle. La plupart des jardins décident normalement de les remplacer par de jeunes plants de thé, une pratique appelée « remplissage » qui dilue l'authenticité du thé lorsque la section est cueillie et traitée. En prévision de l'avenir, Singell a toutefois créé un « seed bari » (terme utilisé en Inde) où quelques centaines de plantes poussent non taillées et produisent des graines pour les générations futures.


Alors la prochaine fois que vous dégusterez le Darjeeling Singell First Flush, pensez à ces vieilles plantes « Héritage » classiques, les plantations originales qui ont donné à Darjeeling sa réputation de « Champagne des thés noirs ».